fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Vendredi 3 Juin 2022

Pensée : Ce que nous disons de Jésus est de la plus haute importance. Il est en effet le Fils de l’homme. Par notre union avec Lui, nous sommes pleinement comblés. C’est par Lui que nous sommes entrés dans la famille de Dieu. Le Fils de Dieu est le premier né de la nouvelle création. Nous faisons partie de cette race spéciale que le Père a créé en accord avec la promesse de Genèse 3:15. Par Lui, nous régnons dans ce monde. Le Père n’est pas un homme pour mentir. Mettons-nous à son école afin que notre vie témoigne de sa fidélité. Ne baissons ni nos attentes ni nos standards. Nous sommes du ciel et non de la terre. Tout est possible par le Saint-Esprit qu’il nous a donné. Gloire à Dieu.

Note : Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Jean 9 : 35-41; LSG

« 35 Jésus apprit qu’ils l’avaient chassé; et, l’ayant rencontré, il lui dit: Crois-tu au Fils de Dieu? »

Jean 9:35; LSG

Sur la merveilleuse révélation du Fils de Dieu, il y a beaucoup de choses à dire. Le cadre de cette méditation ne suffit pas pour en épuiser les contours. Aussi nous allons nous limiter à toucher quelques points essentiels qui nous serviront de tremplin pour aller toujours plus loin dans la connaissance de notre Seigneur.

Sur cette révélation repose l’Église que Jésus bâtit – cette Église faut-il le rappeler est la maison de Dieu; la colonne et l’appui de la vérité (1 Timothée 3 :15).

Sur cette révélation, repose notre identité et notre autorité. C’est à Césarée de Philippe que Jésus avait mis en lien cette révélation avec l’autorité de lier et de délier. On se souvient qu’il avait demandé aux disciples : qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l’homme? Ils avaient répondu: certains disent que tu es Jean-Baptiste, les autres, Élie; les autres Jérémie, ou l’un des prophètes. Partant de là, il leur avait demandé à ce qu’ils pensaient à son sujet. Poussé par le Saint-Esprit, Pierre avait dit : tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.

Par la suite, il leur expliqua en quoi cette révélation était fondamentale pour l’Église et pour notre règne sur la terre en tant que ses disciples.

Le Fils de l’homme est l’accomplissement de la promesse faite dans le jardin d’Eden (Genèse 3 :15) – il est la semence de la femme qui a écrasé la tête du serpent. Il est notre proche parent. Celui qui en venant sur la terre comme un homme a acquis le droit de rachat par lequel, il a payé nos dettes. Satan ne peut plus ni nous oppresser, ni retenir, ou voler, ou détruire, ou tuer. Sa puissance a été annihilée (complètement détruite).

Le Fils de Dieu est aussi le dernier Adam; le premier né de la nouvelle création; Celui par qui nous sommes recréés pour revenir là où Adam était au commencement. Nous sommes à l’image de Dieu et sa volonté est que nous régnions dans ce monde (Genèse 1 :26-27).

Par le Saint-Esprit, nous dominons Satan, le péché et la chair. Tout ceci n’est possible que lorsque nous comprenons différentes applications de la révélation de « Jésus-Christ, Fils du Dieu Vivant ».

Au monsieur qui vient d’être mis hors de la synagogue, Jésus veut donner l’une des principales conditions du succès de notre pèlerinage terrestre.

Avons-nous compris les différentes applications de la révélation de « Jésus-Christ, Fils du Dieu Vivant » ? Est-ce que nous régnons dans ce monde ? Comment nos vies reflètent-elles vraiment l’autorité et la puissance de Jésus ? Comment la victoire de la croix peut-elle être plus évidente dans notre quotidien ?

En quoi nos vies sont-elles différentes de celles de ceux qui ne connaissent pas Dieu ? Quels sont les miracles qui nous accompagnent ?

La vie chrétienne normale est surnaturelle. Lorsque le Saint-Esprit vient, on est en effet changé en une autre personne. On change de régime. On n’est plus terrestre, mais céleste. Les célestes sont à l’image de Jésus.

Que les expériences des gens autour de nous ou bien nos propres expériences ne changent pas notre soif de voir la gloire de Dieu. Il n’est pas un homme pour mentir.

De la même manière que Jésus introduit le monsieur dans les choses plus profondes de Dieu, il le fait pour chacun de nous. Ne nous détournons pas de Lui. Il désire nous voir régner. Ne nous satisfaisons pas de peu, lorsqu’il a payé le prix pour une vie à l’image de celle qu’il a vécue.

« 36 Il répondit: Et qui est-il, Seigneur, afin que je croie en lui? 37 Tu l’as vu, lui dit Jésus, et celui qui te parle, c’est lui. 38 Et il dit: Je crois, Seigneur. Et il se prosterna devant lui. »

Jean 8:36-37; LSG

C’est facile d’entrer dans les choses profondes de Dieu lorsqu’on a le cœur docile. Le monsieur n’était pas rempli de lui-même ou d’une connaissance supposée supérieure à celle de Jésus. Il ne s’était pas opposé au Saint-Esprit. En un même jour, ses yeux naturels ont été guéris et il est entré dans la vie. Ô si nous étions prêts à capituler; à renoncer à nous-mêmes, au monde, à Satan, …

Le monsieur est chassé de la synagogue parce qu’il a refusé de se prosterner devant l’idole des traditions et des commandements des hommes. Pourquoi honorer en effet ce qui combat la gloire de Dieu ?

Chaque homme doit faire un choix : se prosterner devant les idoles que le monde et la religion nous proposent, ou se prosterner devant Jésus. Les deux positions sont mutuellement exclusives. Celui qui est tiède sera vomi. Notre position doit être claire.

Ceux qui font le choix d’honorer Jésus sont introduits dans le cercle des amis de Jésus. Ils habitent à l’ombre du Très-Haut. Ils parlent avec Lui bouche à bouche; ils contemplent sa face; ils entendent sa voix. Les miracles accompagnent leur vie, car Jésus qui habitent en eux, se plait à manifester sa gloire.

« 39 Puis Jésus dit: Je suis venu dans ce monde pour un jugement, pour que ceux qui ne voient point voient, et que ceux qui voient deviennent aveugles. 40 Quelques pharisiens qui étaient avec lui, ayant entendu ces paroles, lui dirent: nous aussi, sommes-nous aveugles? 41 Jésus leur répondit: si vous étiez aveugles, vous n’auriez pas de péché. Mais maintenant vous dites: nous voyons. C’est pour cela que votre péché subsiste. »

Jean 9:39-41; LSG

Dieu abaisse les orgueilleux et il élève les humbles. Tel est son jugement envers les hommes.

Les humbles reconnaissent qu’ils ont besoin de Dieu. Ils n’endurcissent pas leur cœur lorsque le Saint-Esprit parle. Ils sont prêts à mettre tout de côté pour gagner Jésus et les trésors du ciel.

Les autres qui se disent riches, intelligents et qui pensent voir refusent d’écouter lorsque le Saint-Esprit parle. Ils sont remplis d’eux-mêmes et des autres choses. Ces derniers demeurent dans l’obscurité parce qu’ils refusent d’écouter les paroles qui devaient les sauver, les guérir, les délivrer.

La plus grande tragédie n’est pas d’avoir le monde entier contre nous; mais le fait de rejeter continuellement le Saint-Esprit. Comment vivrons-nous les choses merveilleuses qu’il a écrites à notre sujet s’il ne peut pas nous conduire ?

Le péché de l’homme subsiste tant qu’il se ferme à l’œuvre rédemptrice du Saint-Esprit.

Dans le même ordre d’idée, celui qui un jour est venu à Jésus demeurera un bébé spirituel s’il refuse d’aller où le Saint-Esprit conduit.

La vie en Jésus est essentiellement dynamique. Il nous conduit de gloire en gloire. Il nous fait connaître des choses toujours plus merveilleuses afin que nous soyons dans notre conduite telle qu’il est.

Ces choses ne sont pas pour tout le monde. Si tous sont invités parce que Dieu ne fait pas de différence parmi les hommes, seuls ceux qui en sont dignes entrent. Si nous n’aimons pas Dieu de tout notre cœur, nous trouverons une occasion de chute dans les choses que le Saint-Esprit révèle.

Prions pour la grâce de ne pas nous attacher aux choses de ce monde.

Que les Écritures, SEULEMENT les Écritures, soient notre référence pour la confirmation de la vérité.

Celui qui honore Dieu sera honoré par Dieu.

Sa grâce et sa paix sur chacun de nous au nom de Jésus.

Devoir

Suivre Jésus
  • Lire Matthieu 16 :13-20
  • Lire Actes 8 :34-40 – Sur la base de quelle confession l’eunuque est-il immergé au nom de Jésus ?
  • Lire Marc 16 :15-20
    1. À quoi exactement devons-nous croire ?
    2. Quels miracles accompagnent ceux qui croient ?
  • Lire Actes 1 :8
    1. À quelles difficultés s’exposent le disciple qui n’a pas reçu la puissance ?
    2. Comment faire pour y remédier ?

Requêtes

Père, conduis-moi dans les choses profondes de Dieu. C’est Toi que je veux aimer et servir. Je refuse de me prosterner devant les idoles de la religion, du monde et du péché. Je renonce à moi-même pour te servir pleinement. Tu es ma richesse et ma gloire. Au nom de Jésus.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW