fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Lundi 21 mars 2022

Semaine de Jeûne et Prière

Thème: La justice de Dieu et nos droits

Thème 1: Jésus-Christ est notre Justice

Pensée 1: Le plan de salut est une œuvre juridique par laquelle le Père a rétabli celui qui se place en Jésus dans ses pleins droits de fils de Dieu. Le règne et la domination de Satan sont passés. Toutes choses sont devenues nouvelles.
Au fur et à mesure que nous comprendrons qui nous sommes en Lui, nous marcherons dans ce monde comme il a marché.

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

2 Corinthiens 5 :16-21; LSG

« 16 Ainsi, dès maintenant, nous ne connaissons personne selon la chair; et si nous avons connu Christ selon la chair, maintenant nous ne le connaissons plus de cette manière. 17 Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. 18 Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. »

2 Corithiens 5:16-18; LG

Une nouvelle réalité nous a été révélée au sujet de Jésus. Elle va au-delà de la chair pour pénétrer le domaine de l’esprit. Sur la montagne où il a été transfiguré, les disciples (Pierre, Jacques et Jean) ont vu la réalité de la gloire de Jésus.

Il y a eu une transition; Celui qui est mort et ressuscité a changé de dimension sur le plan spirituel (Luc 24 :44) – il n’est plus avec les disciples. Il est maintenant le premier né d’une nouvelle création. Il est entré dans sa gloire (Luc 24 :26).

Le plan de salut venait de connaître un succès retentissant. En venant sur la terre comme homme sans péché, Jésus avait acquis le droit de racheter l’homme qui s’était vendu au diable et au péché. Par Jésus, le Père a pu parfaitement satisfaire les exigences de sa justice tout en faisant grâce à l’homme qui s’était rendu coupable. Par ailleurs, il n’a à aucun moment piétiné le droit acquis par Satan sur l’homme et sur la terre.

Souvenons-nous qu’Adam, en se soumettant à Satan, lui a livré sa vie, sa progéniture et toutes ses richesses. Le plan de salut s’est exécuté en respectant les droits de toutes les parties prenantes (Dieu, l’homme et le diable).

Celui qui se place en Jésus, est automatiquement transféré du royaume des ténèbres au royaume de lumière. Le monde spirituel est légal. Sur la notion de « se placer en Jésus », il s’agit de croire qu’il a pris notre place dans la mort pour nous donner sa vie.

L’Ancien Testament et le Nouveau Testament parlent en des termes juridiques de ce que le Père a fait pour nous ramener à Lui.

Les choses anciennes sont passées pour celui qui est devenu une même plante avec Christ par conformité à sa mort. Toutes choses sont devenues nouvelles pour celui qui est devenu une même plante avec Jésus par conformité à sa résurrection.

Le chrétien est une nouvelle créature qui ne peut être connue de manière naturelle. Car ce qui est en Lui de vrai et de précieux n’est pas visible à l’œil naturel. Et du début à la fin c’est Dieu qui est à l’œuvre par son Esprit.

« 19 Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même, en n’imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation. 20 Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous; nous vous en supplions au nom de Christ: soyez réconciliés avec Dieu! »

2 Corinthiens 5:19-20; LSG

Personne ne peut accuser ceux que le Père a affranchis par la vie de son Fils Jésus. Car ce dernier a pris sur Lui toutes nos transgressions et iniquités. Personne ne peut accuser celui qui demeure en Dieu et en Jésus.

Le sang de Jésus est encore disponible et puissant pour nous laver de tout péché lorsque nous venons à tomber (1 Jean 1 :9). Nous avons acquis par Jésus plusieurs droits. Celui d’utiliser son sang pour nettoyer nos vêtements nous garde dans une position de victoire. Nous maintenons la communion avec lui par le Saint-Esprit en faisant usage du sang de l’agneau.

Nous avons aussi acquis le droit de proclamer l’Évangile de Christ aux hommes. La Parole de réconciliation qu’il a mise en nous apporte aux hommes l’espoir qui ne se trouve qu’en Dieu.

Nous avons acquis le droit d’être ses enfants bien aimés. Cette position nous permet de le représenter partout où il nous envoie. Nous parlons de la part de Dieu aux hommes. Cela fait partie de notre merveilleux héritage en Jésus.

« 21 Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu. »

2 Corinthiens 5:21; LSG

Dieu nous a imputé la justice de Jésus. Il s’est passé à la croix quelque chose de merveilleux. Le Père nous a conféré des droits inaliénables qui nous donnent un avantage éternel sur Satan et sur son royaume.


Sur la base de la victoire de Jésus (sa mort et sa résurrection), le pécheur a le droit légal d’accepter Jésus-Christ comme Sauveur personnel. Il a un droit légal à la vie éternelle. Il a un droit légal à la Victoire sur le péché et sur Satan. Il a un droit légal à une maison au paradis. Il a le droit légal d’utiliser le nom de Jésus dans la prière. Il a un droit légal à la protection et à la provision du Père. Il a un droit légal comme fils dans la famille de Dieu. Il a un droit légal à la promesse du Saint-Esprit – chacun de nous est une habitation de Dieu. Il a un droit légal au soutien, à l’enseignement et à l’intercession du Saint-Esprit. Il a un droit légal à la compagnie des anges dans le cadre du ministère. Il a un droit légal à l’enlèvement. Il a un droit légal à la résurrection de son corps. Il a le droit de vivre dans la présence du Père pour l’éternité.

Nous sommes recréés en Jésus pour vivre dans la présence de Dieu et pour régner avec Lui. Nous sommes placés en Jésus pour marcher sur les serpents et sur les scorpions. Par Jésus nous dominons Satan et son royaume.

Comprenons-nous bien qui nous sommes en Lui ? Comprenons-nous bien le sens de la Justice de Dieu ? Exerçons-nous pleinement nos droits ?

Dieu nous appelle à son règne et à sa gloire. Prenons le temps de méditer sur notre identité en Lui pour marcher dans la victoire dans ce monde.

Devoir

Suivre Jésus
  • Lire Luc 24 :25-53
  • Lire Romains 8 :31-37 – remarquons que nous n’apparaissons pas dans la liste des personnes ou choses qui ne peuvent pas nous séparer de Christ. Cela veut dire que je peux choisir de quitter Christ. Nous pouvons l’abandonner pour le monde ou pour un dieu étranger.
  • Lire Romains 6 :4-6 – celui qui est mort avec Christ, vit de la vie de Jésus (Galates 2 :20) – comment cela est-il réalisé pratiquement dans nos vies ?

Requêtes

Père, je te rends grâce pour l’Agneau de Dieu qui a pris ma place à la croix. Merci, je suis une nouvelle création. Donne-moi d’exercer tous les droits qui m’appartiennent maintenant en Jésus. Je ne suis plus esclave de la mort et du péché.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

2 Responses

    • La paix sur toi Joyce,
      Le Père déclare que le salaire du péché c’est la mort (romains 6:23). Adam et tous ses enfants étaient spirituellement séparés de Dieu. Depuis Eden, l’homme est dominé par la nature du péché. Jésus est venu pour mourrir à notre place à la croix. Le Père a déposé sur Lui tous nos péché et notre vielle nature. C’est pourquoi le Saint-Esprit nous dit que celui qui est en Christ a cricifié la chair avec ses passions (Galates 5:24). Jésus a pris notre place. Il s’est identifié à nous. C’est en acceptant par la foi cette vérité que le Père nous pardonne nos péchés. Il fait plus, il nous donne la nature de Jésus. Celui qui reconnaît que sa vielle nature est morte en Jésus à la croix, peut recevoir la vie de Dieu. C’est aussi pourquoi le Saint-Epsrit dit que celui qui est en Christ est une nouvelle création, les choses anciennes sont passées et que toutes choses sont devenues nouvelles (2 Corinthiens 5:17).
      Celu iqui n’est pas mort en Jésus, est encore dans le péché. Il est encore dominé par la nature hérité d’Adam. Voilà pourquoi un vrai chrétien est mort en Jésus selon la ville nature pour vivre en Jésus selon l’homme nouveau. Nous sommes morts pour vivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW