fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Vendredi 18 Février 2022

Thème: L’assurance ferme (La Foi) vient de la Parole de Dieu
Pensée: Ce n’est pas dans le domaine des hommes qu’il faut se tourner pour avoir la foi de Dieu. Elle ne vient que de la Parole de Dieu que nous avons méditer jours et nuits. Lorsqu’elle explose en nous et qu’elle nous remplie de sa force, nous sommes inébranlable dans nos jugements. Celui qui est dans la foi n’accorde aucune importante à ce qui se passe dans le domaine naturel. Il sait que la Parole de Dieu a la puissante de changer le naturel. Gloire à Jésus !!! La nouvelle création peut amener le ciel sur la terre.

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Jacques 1 :5-11; LSG

« 5 Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproches, et elle lui sera donnée.»

Jacques 1:5; LSG

Sagesse : le terme original signifie clarté. Dans sa dimension humaine (la sagesse qui appartient aux hommes), la sagesse est souvent définie comme la capacité d’utiliser la connaissance. Cette connaissance est variée et s’applique aux choses humaines et divines, acquises par l’acuité et l’expérience. Elle est souvent formulée dans des maximes et des proverbes. La sagesse qui appartient à Dieu se manifeste dans ses desseins qu’il révèle aux hommes pour leur donner une direction. C’est aussi tout ce qu’il met en œuvre pour accomplir ses desseins. La sagesse de Dieu est infinie. Lorsqu’il nous donne une infime partie de celle-ci par le Saint-Esprit, on a la manifestation de la « Parole de Sagesse ».

Dieu peut intervenir dans les deux types de sagesses. Qu’est-ce que nous avons que nous n’avons reçu ? Le Père nous faire dont d’une portion de sa sagesse infinie; il peut également nous aider à tirer les bonnes conclusions des connaissances empiriques à notre disposition.

Celui qui ne sait pas tirer avantage des informations qu’il dispose n’est pas très sage. C’est la raison pour laquelle, les hommes disent : « Si jeunesse savait…Si vieillesse pouvait. ». Cette maxime de la sagesse humaine décrit le fait que lorsque l’on commence dans la vie, on est rempli de force et de grandes ambitions, mais bien souvent, on manque de s’entourer des bonnes personnes.

Celui qui ne sait pas ce que les ainés savent, perdra beaucoup de temps; il commettra les erreurs que les ainés ont commises. Par contre, s’il s’appuie sur l’expérience et toute la connaissance des ainés, il pourra éviter les trous dans lesquels ceux qui l’ont précédé sont tombés.

Les jeunes doivent apprendre à s’entourer des personnes qui ont fait ce qu’ils essayent de faire; des personnes qui sont allées où ils veulent aller.

Pourquoi réinventer la roue ? Nous n’avons pas besoin de commettre les mêmes erreurs que nous ainés. Leur expérience peut nous faire sauver du temps, de l’argent, des déceptions ou des blessures inutiles.

Jacques nous recommande de nous tourner vers Dieu en premier. Pour la sagesse comme pour tous nos besoins, c’est vers notre Père qui est plein d’amour et de miséricorde que nous devons nous tourner. Car il donne à tous simplement et sans reproches. Il prend plaisir à nous donner. Plusieurs ne demandent même pas parce qu’ils pensent que le Père est en colère contre eux. Certains se disent indignes. Ils attendent d’être meilleurs avant de s’approcher de Dieu avec leurs requêtes; ils demandent aux autres de parler au Père de leur part parce qu’ils se sentent coupables de ne pas faire assez.

Bien-aimés, notre Dieu n’est pas un homme. Ses pensées sont infiniment différentes de nos pensées. Il aime chaque personne d’un amour qui est pur et total. Il nous aime au max. Rien de ce que nous faisons ou ne faisons pas ne change son amour pour nous. C’est nous qui sommes influencés par ce que nous faisons ou ne faisons pas. De son côté, Dieu nous aime d’un amour inconditionnel.

Voilà pourquoi Jésus a dit : « Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera-t-il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent. » Matthieu 7 :11; LSG

« 6 Mais qu’il la demande avec foi, sans douter; car celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d’autre. 7 Qu’un tel homme ne s’imagine pas qu’il recevra quelque chose du Seigneur: 8 c’est un homme irrésolu, inconstant dans toutes ses voies. »

Jacques 1:6-8; LSG

Jacques parle de la foi en Dieu et du doute. La foi en Dieu est l’assurance ferme que Dieu fera ce qu’il a dit. L’homme en dehors de Dieu ne peut pas produire la foi en Dieu. Car elle vient de la Parole de Dieu. Si nous avons l’impression d’en manquer dans un domaine quelconque, cherchons dans les Écritures ce que le Père dit à ce sujet-là. Dieu nous donne la foi à travers sa Parole afin que nous puissions recevoir les multiples richesses qui nous appartiennent par notre union avec Jésus.

Le doute commence lorsque notre assurance dans la promesse de Dieu cesse d’être ferme. Celui qui doute n’est pas stable dans ses jugements. À un moment, il croit la promesse de Dieu. Et à un autre moment, il ne croit plus. Il va et vient dans son cœur et ses pensées. Il hésite. Il vacille comme une flamme soufflée par le vent.

Les paroles de Jacques peuvent nous sembler dures, insensibles aux difficultés que peuvent traverser les gens : « Qu’un tel homme ne s’imagine pas qu’il recevra quelque chose du Seigneur […] » v.7. Mais il n’en est rien en réalité. Car, la parole de la vérité est droite telle une règle. De cette parole découlent des lois spirituelles qui sont invariables et qui s’appliquent à tous. La promesse est transférée seulement lorsque les conditions sont remplies. L’assurance ferme fait partie d’une condition pour recevoir ce que le Père nous a donné par Jésus.

Celui donc qui vacille; celui qui est instable dans ses jugements au sujet de la promesse faite par le Père ne recevra pas.

Car à son insu, il a gardé fermée la porte par laquelle le ciel aurait transféré ce qui lui appartient.

Le Père donne à chacun de nous la foi suffisante pour recevoir ce que nous demandons. Seulement, la foi vient de ce que l’on entend. Si nous n’entendons pas continuellement la Parole de Dieu au sujet de ce que nous demandons, notre assurance ne sera pas ferme. Nous avons besoin de Dieu pour comprendre exactement ce qui se passe.

Si notre problème n’est pas le doute, réjouissons-nous, car, il a dit : « Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir. » Marc 11 :24.

C’est la chose sur laquelle nous nous focalisons qui devient notre réalité.

Parfois, nous avons accordé trop d’importance aux informations naturelles : « Je sens des douleurs… », « la température est montée… », « la pression est encore descendue ou montée… », « telle personne qui avait le même problème a terriblement souffert… », « les spécialistes ont dit… », etc.

Si nous pensons comme le monde, nous partagerons le sort que lui fait subir le dieu du monde. Si nous choisissons de ne pas nous conformer au monde pour nous placer sur le terrain où Dieu et sa parole règnent sur nous, nous connaitrons la victoire et la paix de Dieu.

« 9 Que le frère de condition humble se glorifie de son élévation. 10 Que le riche, au contraire, se glorifie de son humiliation; car il passera comme la fleur de l’herbe. 11 Le soleil s’est levé avec sa chaleur ardente, il a desséché l’herbe, sa fleur est tombée, et la beauté de son aspect a disparu: ainsi le riche se flétrira dans ses entreprises. »

Jacques 1:9-11; LSG

L’élévation de la personne humble et l’abaissement de celui qui est riche, viennent de l’Éternel. Dans les deux situations, il agit de manière à donner la gloire à son nom.

Lorsque l’Éternel abaisse le riche, c’est afin que ce dernier se détourne de l’orgueil qui l’a asservi. La richesse n’est pas en elle-même un problème. Notre Dieu est infiniment riche. Les rues du ciel sont faites d’or et d’autres pierres précieuses. Le ciel est beau et infiniment riche. Il est aussi infiniment avancé par rapport à ce que nous connaissons ou en comparaison à ce que Lucifer a bâti dans différents endroits de son royaume.

Le problème commence lorsque nous pensons être quelqu’un en dehors de Dieu.

Compte tenu de ce que notre séjour terrestre est aussi court que celui de la fleur d’une plante, le Saint-Esprit nous appelle à nous humilier sous la main de notre Dieu. C’est l’amour de Dieu qui abaisse l’orgueilleux afin qu’il renonce à ses propres moyens naturels.
Dieu nous a créés à son image et il nous a donné son Esprit afin que nous le servions avec les ressources du ciel. C’est par Lui et avec Lui que nous marchons sur la terre. Nous faisons tout pour Lui.

Lorsque le riche a compris la leçon, et qu’il donne la gloire à Dieu, le Père prend plaisir à le relever. Il l’a fait avec plusieurs personnes au cours des âges. L’exemple du roi Nebucadnetsar de Babylone est assez éloquent. Pendant sept années le Père l’a abaissé. Lorsqu’il a élevé le nom de Dieu, il a été rétabli dans sa position de roi.

Devoirs

Suivre Jésus
  • Lire 1 Corinthiens 1 & 2
  • Lire Proverbes 2:6; 3:6; Daniel 2:21
  • Lire Marc 11:22-24
  • Lire Hébreux 11:1-6

Requêtes

Père, apprends-moi à demeurer dans la foi. Apprends-moi à me remplir de ta Parole. Ta Parole est Esprit et Vie.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW