fr French
ar Arabiczh-CN Chinese (Simplified)nl Dutchen Englishfr Frenchde Germaniw Hebrewhi Hindiit Italianja Japaneseko Koreanne Nepalifa Persianpt Portugueseru Russianes Spanishtr Turkish

Méditation du Mardi 08 Février 2022

Pensée: Jésus a marché focalisé sur les choses que le Père accomplissait dans sa vie. Il n’a pas eu peur de se retrouver tout seul face à son destin. Il n’a pas essayé de fuir; mais il l’a embrassé comme sachant que ce qui semblait terrible pour la chair était en fait el chemin de la gloire. Sa vie offerte est aujourd’hui le moyen de salut pour plusieurs personnes.
Dieu nous appelle à influencer le monde en devenant des instruments dociles entre ses mains. Il n’est pas question de faire notre volonté ou d construire nos empires, mais bel et bien de faire ce qu’il a préparé d’avance comme œuvres pour chacun de nous.

Note: Prendre le temps de lire le texte en entier, avant de passer à la section Étude.

Étude

Matthieu 26:17-35; LSG

« 17 Le premier jour des pains sans levain, les disciples s’adressèrent à Jésus, pour lui dire: Où veux-tu que nous te préparions le repas de la Pâque? 18 Il répondit: Allez à la ville chez un tel, et vous lui direz: Le maître dit: Mon temps est proche; je ferai chez toi la Pâque avec mes disciples. 19 Les disciples firent ce que Jésus leur avait ordonné, et ils préparèrent la Pâque. »

Matthieu 26:17-19; LSG

On est un jour avant la Pâques, soit mardi le 13 de Nissan et Jésus envoie ses disciples préparer le repas de Pâque. Il parle de son temps et dit que ce rendez-vous pour lequel il est descendu du ciel est proche.

Celui qui marche par le Saint-Esprit sera averti de la proximité des moments spéciaux de son périple sur la terre. Il sera conduit à agir d’une manière pas toujours compréhensible du point de vue de la logique humaine. Alors que les disciples avaient envisagé l’établissement de son règne et qu’ils avaient discuté de leurs positions dans son royaume, Jésus Lui, était focalisé sur le but ultime de sa vie.

Moïse et Élie étaient venus pour s’entretenir avec Lui de l’aboutissement du merveilleux plan de salut annoncé depuis des siècles. Tout le ciel et même le sein d’Abraham attendaient qu’il ouvre un chemin à la descendance d’Adam.

Lorsque nous comprenons la portée et l’enjeu des choses que le Père a mises dans nos mains, nous nous imposons toutes sortes de disciplines pour ne pas manquer le but.

Le Père mettra des gens sur notre chemin. Le monsieur qui offre sa maison à Jésus et à ses disciples pour la célébration de la Pâques est aussi un don qui vient de l’Éternel. Soyons assurés de ce que le Père envoie la provision devant nous. Marchons dans la paix et dans l’obéissance; et nous verrons sa gloire.

« 20 Le soir étant venu, il se mit à table avec les douze. 21 Pendant qu’ils mangeaient, il dit: Je vous le dis en vérité, l’un de vous me livrera. 22 Ils furent profondément attristés, et chacun se mit à lui dire: Est-ce moi, Seigneur? 23 Il répondit: Celui qui a mis avec moi la main dans le plat, c’est celui qui me livrera. 24 Le Fils de l’homme s’en va, selon ce qui est écrit de lui. Mais malheur à l’homme par qui le Fils de l’homme est livré! Mieux vaudrait pour cet homme qu’il ne fût pas né. 25 Judas, qui le livrait, prit la parole et dit: Est-ce moi, Rabbi? Jésus lui répondit: Tu l’as dit. »

Matthieu 26:20-25; LSG

Le livre des commencements nous apprend que le Père compte les journées en partant du soir : « Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le premier jour. » Genèse 1 :4. Il a enseigné aux Israélites à compter les jours de cette manière.

Compte tenu de ce qui précède, le début du verset 20 révèle un changement de journée. Jésus soupe avec ses disciples très tôt le 14 de Nissan – c’était bien sûr le soir. Il désigne Judas comme celui qui le trahit. Ce qui est remarquable c’est qu’il ne fait rien pour le dissuader de poursuivre son projet de trahison.

La Parole de Dieu contrôle l’histoire des nations et des hommes. Il en sera de ce monde tel que le Père l’a destiné. Les prophéties doivent s’accomplir. Malheurs à ceux qui jouent les mauvais rôles dans les choses qui se passent et qui vont se passer. Pendant que certains pourraient crier à la folie ou au complotisme, nous leur dirons simplement d’attendre et ils verront si Dieu est menteur.

Dans le livre qu’il nous a confié, tout est décrit en détail jusqu’à l’avènement du nouveau ciel et de la nouvelle terre. Yahweh connaît la fin de toute choses dès son commencement. Il connaît la fin de ce monde avec un précision parfaite. Il peut nous donner les jours, les dates, les heures, les noms des protagonistes de tous les évènements à venir.

Jésus nous enseigne que nous devons passer par le chemin que le Père a mis devant nous quand bien même cela voudrait dire mourir.

Parfois nous avons démissionné par peur de souffrir, par peur de manquer, par peur d’être seul, ou la risée des autres.

Lorsque Yahweh a tracé le chemin, il revient à l’instrument de justice qu’il a choisi d’aller jusqu’au bout en donnant tout pour que les desseins de notre Dieu subsistent. La grandeur de l’homme se trouve dans une totale soumission à ce que le Père a établi comme plans.

Le niveau de Parole de connaissance dans la vie de Jésus est tout simplement magnifique. Il ne manquait rien de ce que l’Esprit voulait Lui dire. Il était informé de tout à l’avance.

Puisque le Père nous a appelés à la manière de Jésus et que nous avons reçu le même Saint-Esprit, faisons tous nos efforts pour l’écouter et pour glorifier notre Roi. Il veut nous révéler les choses cachées, celles qui sont à venir. Nous pouvons être de puissants instruments entre ses mains. Nous n’avons pas besoin d’aller chez le diable pour marcher dans le miraculeux. Nous n’avons pas besoin de poser la question aux sorciers ou aux médiums pour connaître le fond des choses qui nous dépassent. Le Saint-Esprit veut nous révéler les choses cachées. Celui qui demande avec foi, reçoit toujours une réponse. Soyons attentif aux multiples manières par lesquelles il nous parle. L’intimité avec Dieu accroît notre capacité à reconnaître sa voix.

« 26 Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le donna aux disciples, en disant: Prenez, mangez, ceci est mon corps. 27 Il prit ensuite une coupe; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant: Buvez-en tous; 28 car ceci est mon sang, le sang de l’alliance, qui est répandu pour plusieurs, pour la rémission des péchés. 29 Je vous le dis, je ne boirai plus désormais de ce fruit de la vigne, jusqu’au jour où j’en boirai du nouveau avec vous dans le royaume de mon Père. »

Matthieu 26:26-29; LSG

Le pain et le vain étaient présent dans le tabernacle de Moïse et dans le temple – dans le lieu saint. Il y avait un table spéciale réservé pour ces éléments qui pointait vers Jésus qui est la nourriture de la nouvelle création. Ce n’est donc pas par hasard que Jésus se sert du pain et du vin pour instituer la nouvelle alliance. Le pain représente son corps qui est brisé pour notre délivrance de la maladie et de toute infirmité. Et le sang sa vie donnée en rançon pour la nôtre. Il est l’agneau qui a porté nos péchés. Il est devenu malédiction pour que nous soyons justifiés. La nouvelle création est la justice de Dieu. Celui qui comprend la portée de l’ouvre de notre Seigneur à la croix, ne peut plus vivre en esclave. Satan ne peut pas dominer celui qui a compris ce qui s’est passé à Golgotha.

Il est devenu tout ce que nous étions pour que nous devenions par la puissance du Saint-Esprit tout ce qu’il est. Il y a eu un merveilleux échange à la croix. Réjouissons-nous chaque jour et proclamons notre liberté de toute forme d’oppression. C’est à cause de notre ignorance que Satan arrive encore à bleffer et à nous limiter. Cela peut s’arrêter aujourd’hui. N’hésitez pas de lever si vous avez besoin d’aide pour établir ces choses en vous.

« 30 Après avoir chanté les cantiques, ils se rendirent à la montagne des oliviers. »

Matthieu 26:30; LSG

c’était la coutume pour Jésus de chanter des psaumes avec ses disciples. Développons l’habitude de louer le Seigneur seul ou avec les autres. La louange est un puits de grandes bénédictions. Celui qui loue le Seigneur ne manquera pas de paroles inspirées dans ses prières.

« 31 Alors Jésus leur dit: Je serai pour vous tous, cette nuit, une occasion de chute; car il est écrit: Je frapperai le berger, et les brebis du troupeau seront dispersées. 32 Mais, après que je serai ressuscité, je vous précèderai en Galilée. 33 Pierre, prenant la parole, lui dit: Quand tu serais pour tous une occasion de chute, tu ne le seras jamais pour moi. 34 Jésus lui dit: Je te le dis en vérité, cette nuit même, avant que le coq chante, tu me renieras trois fois. 35 Pierre lui répondit: Quand il me faudrait mourir avec toi, je ne te renierai pas. Et tous les disciples dirent la même chose. »

Matthieu 26:31-35; LSG

Il a plu au Père de frapper le Grand Berger des brebis. Sa mort nous a donnée la vie. Il est notre justice. Il a été frappé à notre place. C’est l’amour extraordinaire de notre Dieu qui offre Celui qu’il a de plus cher afin de racheter ceux qu’il aime. Comment ne pas aimer notre Dieu de tout notre être. Il a tout donné, ne donnerions pas tout également ?

Jésus a vu ses disciples l’abandonner et fuir pour sauver leurs vies au moment de son arrestation. Il leur annonce les choses à venir et Pierre pense pouvoir faire mentir le Saint-Esprit.

Celui qui s’appuie sur ses propres forces, ne tiendra jamais lorsque viendra le test.

Pierre et les autres disciples n’avaient pas été choisis pour accompagner Jésus sur le chemin qu’il devait emprunter. Il devait prendre seul le baptême de souffrance après lequel il avait soupirer. C’était son heure, mais pas celles de ses disciples.

Plus tard, chacun d’eux honorerons Yahweh et Jésus en offrant leurs tentes. Ils ont tous bu la coupe de souffrance que Jésus a bu. Le monde se lèvera toujours contre tout ce qui est lumière. Et c’est avec une grande violence qu’ils frapperont ceux qui représente l’Homme Juste.

Vivons prêts. Quelques-uns parmi nous auront peut-être ce privilège – offrir nos tentes pour la gloire de notre Seigneur. Personne ne pourra passer à travers l’épreuve en comptant sur ses forces. C’est la grâce de Dieu qui conduira ces élus spéciaux à marcher dignement sur le chemin étroit tracé devant eux. Après le Seigneur, Étienne l’a fait, ensuite Jacques le frère de Jean et plusieurs autres.

Rendons grâce à Dieu nous avons chacun, un part précise ans l’œuvre de Christ. C’est en fonction de nos capacités qu’il nous a confiés tel mandat. Remplissons notre part avec un grand dévouement. C’est la moindre des choses que nous pouvons faire pour notre bienaimé Père et pour notre Seigneur Jésus.

Devoirs

Suivre Jésus
  • Lire Lévitique 24:5-9
  • Lire Exode 12
  • Lire Psaume 100
  • Savons-nous reconnaître les saisons et les temps que le Père fixe dans notre vie ? Avons-nous compris qu’il ne tient pas compte de ceux qui nous entoure pour fixer ces temps ?
  • Comment pouvons-nous, chaque jour, montrer notre amour à notre Seigneur pour tout ce qu’il a fait ?

Requêtes

  • Père, apprends-moi à marcher seul, s’il l faut, sur le chemin que tu traces devant moi. Tu ne m’appelles pas à suivre la foule, mais tu veux que je te suive lorsque ma saison ou mon tems est venu.

NB: N’oublie pas que notre soutien est la Justice de notre Seigneur Jésus-Christ. (2 Corinthiens 5:21)

Partagez

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ImmersionRhema

FREE
VIEW